Centenaire du Sanatorium Marin à Gorliz


 

Le centenaire du Sanatorium

 

Cette année 2019 marque le centenaire de l’inauguration de l’emblématique hôpital blanc-bleu à Gorliz qui s’élève au-dessus de la baie de Gorliz. À l’occasion de la célébration du centenaire, nous en profitons pour vous en dire un peu plus sur son histoire et sur la façon dont elle a évolué avec la société biscayenne.

Vous pouvez voir ici la vidéo avec les images d’Inma Galindez et réalisée par Esther Martinez, ancienne travailleuse et ancienne patiente, respectivement.

Nous vous laissons ici d’autres vieilles photos du sanatorium.

Initialement, il a été créé pour le traitement de la tuberculose osseuse infantile. Au début du XXème siècle, la tuberculose pesait lourdement sur 7,5 % de la population à Bilbao. Face à cette épidémie, les médecins bilbains Enrique Areilza, Luis Larrinaga et le député provincial Felipe Llano ont écrit un rapport préconisant la création d’un sanatorium marin pour enfants, proposition qui a été approuvée par la Députation.

À l’époque, il n’existait pas encore de traitement antibiotique contre la tuberculose, et les sanatoriums sont apparus comme des centres de traitement dans les climats tempérés et des conditions favorables à la guérison de la maladie. D’une part, les sanatoriums isolaient les malades du reste de la population, évitant ainsi le cycle de transmission de la maladie. En outre, ils fournissent du repos, des soins et un régime alimentaire supervisé, en plus des traitements naturels qu’ils offrent.

Les médecins ont notamment recommandé Gorliz comme environnement idéal pour construire le sanatorium et offrir un traitement d’héliothérapie, qui consiste à exposer les malades au soleil. Parmi les villages côtiers, Gorliz est le village le plus ensoleillé de la côte biscayenne, ce qui en fait un endroit idéal pour le traitement solaire. Grâce au climat et à la brise marine, les conditions étaient réunies pour renforcer la résistance et la physiologie des plus petits.

D’une part, la mer régulait la température de telle sorte qu’elle ne subissait pas de changements brusques susceptibles de nuire à la récupération. D’autre part, la brise marine contribuait à un renouvellement constant de l’air, avec une plus grande concentration d’ozone, et à la propreté de l’air. L’hygiène faisait également partie du traitement du sanatorium, car les conditions de vie, de travail et d’habitabilité à cette époque-là étaient difficiles, en pleine révolution industrielle.

Pour que les malades bénéficient le plus possible des conditions naturelles, le sanatorium a été construit parallèlement à la plage. Cela permettait d’ouvrir le bâtiment à l’entrée de l’air marin ainsi que sa circulation. Les salles étaient très spacieuses et avait des plafonds élevés. Le bâtiment était divisé en deux parties symétriques avec les garçons d’un côté et les filles de l’autre, divisées en fonction de leur sexe, et disposant de grands balcons où les lits des malades pour le traitement de l’héliothérapie étaient placés. Les enfants se couchaient au soleil jusqu’à quatre heures par jour pour traiter la tuberculose, en particulier la tuberculose osseuse, par rayonnement solaire.

Les Sœurs de la Charité étaient les premières employées de l’hôpital.

Nous vous avons laissé la Vidéo Mapping qui a été projetée sur la façade de la mairie.

En savoir plus sur l’histoire du sanatorium marin de Gorliz…

 

Le processus d’industrialisation:

Au début du dernier siècle, la société biscayenne était confrontée à un certain nombre de défis, notamment la croissance massive de sa population. Au début du XXème siècle, avec l’ouverture des chantiers navals d’Euskalduna et de Altos Hornos, Bilbao s’est érigé comme l’un des plus grands centres industriels de la Péninsule, la demande de main d’œuvre a attiré la ville en pleine croissance des milliers qui se sont regroupés autour des zones industrielles. Dans cet environnement où cohabitaient un grand nombre de personnes, la propagation des maladies était un grave problème, d’autant plus que la salubrité et les conditions de vie à cette époque-là n’étaient pas les plus indiquées. En outre, la médecine moderne était récente, de sorte qu’il n’y avait pas de connaissances ou de remèdes pour  beaucoup de maladies aujourd’hui traitables.

La TO:

Au cours de la première moitié du XXe siècle, un antibiotique spécifique pour la guérison de la tuberculose a été synthétisé. En outre, la vaccination a été découverte et étendue à partir du moment où, en 1882, le scientifique Robert Kroch a présenté à la Société Physiologique de Berlin le bacille de la tuberculose qu’il avait réussi à isoler lui-même. L’épidémie a été petit à petit maîtrisée et l’incidence de la tuberculose a diminué.

Évolution des fonctions du Sanatorium:

Le Sanatorium de Gorliz a finalement cessé d’être un centre de traitement de la tuberculose. Il offre aujourd’hui un service différent de celui qui a initialement encouragé sa création. Il s’agit aujourd’hui d’un centre dédié à la réadaptation et aux soins palliatifs au sein du réseau sanitaire basque Osakidetza.

 

Événements organisés par la Mairie de Gorliz pour célébrer le centenaire:

 

Compartir:
© 2020 Gorlizko Udala | La mairie de Gorliz I Info juridiques et confidentialité I Politique de cookies

Ce site utilise ses propres cookies et des cookies tiers pour optimiser votre expérience utilisateur et également pour les tâches d'analyse Web. En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'informations

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar