Vestiges archéologiques du début de la période médiévale


 

À côté de l’église de l’Immaculée Conception, lors du réaménagement du parking en 2008, des vestiges archéologiques du début de la période médiévale ont été découverts, qui présentent un grand intérêt en Biscaye. Pour cette raison, une intervention archéologique a été réalisée, qui a permis de documenter l’occupation ininterrompue du 7ème au 18ème siècle.

¿Qu’est-ce qu’on a trouvé ?

Ces recherches ont révélé, entre autres, une nécropole dont plusieurs phases chronologiques se chevauchent et des sépultures de différents types. Ces sépultures sont divisées en plusieurs phases :

  • Phase 6. 10e-11e siècle, sépultures de type cimetière dans des fosses creusées dans la roche.
  • Phase 5. Entre les XIe et XIIe siècles. Tombes à fosse et tombes à dalle sculptées. De cette période datent les restes de ce qui semble avoir été une petite église ou un temple, mais les données sont très rares et ne nous permettent pas d’en savoir beaucoup.
  • Phase 4. associée à une structure horizontale de four à cloche du 14ème siècle.
  • Phase 3. Couvre les 15e et 16e siècles. De cette même période datent un ossuaire (une fosse contenant des ossements de sépultures antérieures) et la structure d’un fourneau à cloche vertical.
  • Phases 1 et 2. Ces phases sont associées à un mur d’enceinte de la nécropole (enceinte).

Sous toutes ces couches de la nécropole, une zone d’habitat haut médiéval datant du 7e au 9e siècle a également été découverte. Une partie des vestiges de l’habitat a été détruite par les niveaux de la nécropole. L’emplacement de la nécropole n’est pas connu de cette période, à l’exception d’une sépulture d’enfant à l’intérieur d’une habitation (une pratique courante à différentes périodes). Comme la nécropole, la zone d’habitat est divisée en phases :

  • VII (bien qu’il puisse être plus ancien). Cinq structures faites de matériaux éphémères et de plan rectangulaire (environ 20 m²) ont été documentées. Trous de poteaux, avec des dalles de pierre à la base pour les soutenir.
  • 7e/18e siècle. Phase intermédiaire. Trous de poteau de hutte carrés, plus grands que ceux de la phase la plus ancienne (environ 36 m²). Il s’agit de noyaux centraux avec des espaces annexes tels que des corrals, etc. Dans deux d’entre eux, on a découvert des niveaux de dalles de pierre posées horizontalement à l’intérieur. Une grande quantité de matériel céramique a également été trouvée.
  • 8e-10e siècles. Le plus moderne. Des maisons de forme carrée et un passage ou une rue, coupés par la phase d’enfouissement 6. En termes de culture matérielle, elle est très riche, et se caractérise par des décors géométriques peints en grenat rouge.

¿Pourquoi est-ce intéressant au niveau de Bizkaia ?

Pour deux raisons :

  • En raison de l’ampleur de la séquence documentée (entre le XVIIIe et le Xe siècle).
  • Parce que c’est l’un des rares établissements de ce type sur la côte cantabrique. L’enceinte de la nécropole des phases 1 et 2 est l’une des rares documentées en Biscaye.
Compartir:
© 2023 Gorlizko Udala | La mairie de Gorliz I Info juridiques et confidentialité I Politique de cookies