Itinéraire 16 : Itinéraire circulaire par Saratxaga, Andraka, la ria de Plentzia et le quartier Zabale, en descendant jusqu’à Areantza kalea et retour à Gorliz par Hondartza Ibiltokia


 

Itinéraire 16

Itinéraire publié par Pedro Pablo Uriarte ”19 Itinéraires circulaires de randonnée depuis Gorliz”

Voir la carte de l’itinéraire sur Wikiloc

FICHE DE L’ITINÉRAIRE :

Temps : 2 heures 5 minutes
Distance : 11, 16 km
Dénivelé positif : 297 m
Difficulté : Faible

 

 

Ce circuit d’un peu plus de deux heures et d’environ 11 km combine les tronçons de pistes sous les arbres, les sentiers et quelques tronçons de route avec très peu de circulation. Passant par des zones de Gorliz peu fréquentées et presque inconnues pour beaucoup de gens, nous considérons que cet itinéraire est intéressant, surtout pour le parcourir avec des enfants.

En partant de la place Ibarreta, nous allons à Iberre Zeharbidea et nous continuons tout droit par Krutzeta jusqu’à arriver à Itsasbide à hauteur du Batzoki. Nous continuons à remonter jusqu’au rond-point de la route d’Armintza en passant à côté de l’église. Au rond-point vers Armintza, nous tournons à droite par Tribiñu kalea et immédiatement après à gauche par Barberusolo, qui rejoint en côte Orbeta bidea. Nous continuons par cette rue que les pentes raides dès le départ rendent un peu dure. De grandes villas nous accompagnent des deux côtés. Ce départ est le même que celui emprunté par deux autres circuits, mais en revenant à Gorliz. Cette fois-ci nous partons d’ici.

La rue atteint son sommet en laissant sur notre gauche la clôture d’une petite construction de la régie des eaux, un pylône électrique avec un transformateur et une antenne un peu plus éloignée. Nous entrons sur un tronçon plat, à notre grand soulagement, à l’ombre de chênes verts d’un beau port et en passant devant la propriété de la ferme Alegría, située sur notre gauche, pour tout de suite atteindre une maison en construction dont les travaux semblent avoir été suspendus.

Nous continuons tout droit et le chemin se transforme immédiatement en une sente. La marche est freinée par l’abondante végétation. Mais il est toutefois possible de passer et nous le faisons jusqu’à arriver, à une centaine de mètres, au sentier venant de Saratxaga et menant à la route Andraka–Orabille dont nous avons déjà parlé à d’autres occasions. Mais cette fois, dans la dernière partie, au lieu de monter nous descendons, en poursuivant au croisement sur notre droite jusqu’au restaurant Saratxaga (17 min).

À hauteur du restaurant et dès avoir dépassé celui-ci, sur notre gauche part une petite route qui sur les premières centaines de mètres vire largement et passe devant de jolies villas. Nous arrivons tout de suite à une bâtisse de récente construction et qui semble encore inhabitée, où le chemin tourne soudain à droite pour laisser la place à une voie bétonnée sous les arbres.

Nous continuons sur cet agréable chemin en laissant sur notre droite les terrains d’une propriété très bien entretenue. À quelques centaines de mètres, elle tourne brusquement vers la gauche en montée raide qui passe immédiatement devant une villa déployant de très beaux alignements de vignes à côté du chemin. La voie, maintenant en béton, se transforme tout de suite en une piste dont seulement sont bétonnées deux bandes de roulement pour les véhicules. Depuis le croisement nous continuons toujours en montée raide.

Nous passons devant la dernière villa ou ferme et nous arrivons soudain à une plantation d’eucalyptus (34 min), où nous rencontrons une trifurcation de chemins. Celui de gauche se termine au bout de quelques centaines de mètres. Il s’agit sûrement de l’une des nombreuses pistes forestières ouvertes à l’occasion d’une coupe de rajeunissement des eucalyptus de la zone. Celui de droite aboutit bientôt à la route générale Gorliz–Mungia, juste où, de l’autre côté, démarre Botolo Bidea, la route qui mène aux pépinières Koala et à la partie haute de Mandañu Bidea. Nous écartons les deux alternatives.

À cette croisée de chemins, notre itinéraire continue juste en face, en montée dans le bois d’eucalyptus. Une grande flèche blanche gravée sur un eucalyptus à droite indique la direction à suivre. C’est un signal sans doute éphémère, car il disparaîtra quand son tour viendra à l’eucalyptus qui le porte. Le chemin, très marqué car de nombreux VTT, randonneurs et cavaliers y circulent, est sans erreur possible. En montée permanente, au bout de 5 minutes en marchant toujours sous les eucalyptus, nous arrivons à la route Orabille–Andraka, près de la hauteur où se trouve l’entrée principale du club d’équitation Goikomendi (39 min).

À partir de maintenant, nous empruntons un tronçon du GR 280 jusqu’à la ria de Plentzia et un peu plus. En arrivant à la route nous tournons à droite, pour tout de suite passer devant ce club d’équitation et, en descente douce, arriver au quartier Andraka (51 min.). Nous traversons la route générale Mungia–Gorliz et juste de l’autre côté, près d’un restaurant et après la chapelle, nous voyons que part vers le bas une petite route qui est celle que nous devons suivre.

Nous distinguons immédiatement une fontaine publique derrière la chapelle où nous pouvons nous rafraîchir. Nous continuons à descendre doucement en passant devant des fermes soignées. Tout de suite, à hauteur d’un virage vers la gauche, nous voyons de petits prés avec des abris pour le bétail et des prairies très bien gardées par de grands chiens qui ne manqueront pas de nous aboyer dessus de façon menaçante.

Un peu plus avant, la route tourne brusquement à droite et, tout droit, sous des arbres, démarre un chemin herbeux par où se poursuit le GR 280 et que nous devons emprunter.

Sans nous dévier à aucun moment du sentier principal, nous descendons peu à peu sous quelques grands arbres, comme d’énormes peupliers sur notre gauche avec le caractéristique balisage rouge et blanc du GR. Nous continuons sur un terrain argileux et parfois un peu boueux. Cette zone est très humide et le chemin avec ses ravines d’eau et parfois ses cailloux devient un peu incommode, avec ses bordures de ronces, de fougères et autres broussailles.

Enfin nous arrivons à la ria de Plentzia (1h 8 min.) à côté d’un panneau qui nous indique la direction du château de Butrón et que nous continuerons par là sur deux autres itinéraires mais pas maintenant. Maintenant il nous faut tourner à droite et, par un sentier très net, très marqué, très visible et assez commode, nous suivons un bon moment la ria sur le GR, pour, sur la dernière partie de ce tronçon remonter un petit moment mais sans difficulté pour arriver au croisement de Mandaño Bidea avec Botola Bidea en haut du quartier Gandia, tout près de l’entrée des pépinières Koala (1h 27 min).

Nous devons prendre la direction de droite et, après être passés devant l’entrée principale de ces pépinières, nous voyons comment, sur notre gauche, part une piste ou sentier marqué de traces de roues à côté d’une maison avec un potager et des arbres. La route, ou plutôt Botola Bidea, suit sur notre droite jusqu’à rejoindre plus avant la route de Mungia, mais nous n’allons pas par là, car notre intention est de traverser le joli quartier Zabale.

Comme nous le disions, nous avons choisi de prendre par la gauche. Cette partie de l’itinéraire est aussi plutôt claire et sans possibilité de se perdre, au moins à son début. Le chemin commence près de plusieurs maisons ou fermes avec des potagers sur la droite et également entre des prairies. Dans les prés de droite, nous ne manquerons pas d’observer un troupeau de chèvres à grandes cornes avec leur bouc. L’itinéraire se transforme en sentier et tout de suite rejoint sous les arbres un chemin plus large. Ici, il nous faut prendre à gauche, puis immédiatement à droite.

Nous descendons un peu et après être passés devant la vieille ferme Zabale (voir la photo) et par deux ou trois tournants en descente nous arrivons à une droite et nous débouchons sur un rond-point de la route générale que nous traversons (1h 40 min.)

De l’autre côté du rond-point nous prenons par la rue Axpe, jusqu’à presque immédiatement arriver à un autre rond-point et de là descendre par cette rue directement jusqu’à la rue Areatza, la rue principale qui relie Plentzia et Gorliz par la côte (1h 50 min.)

Nous prenons par Areatza à droite jusqu’à l’ancien petit sanatorium qui abrite aujourd’hui le PIE (Plentziako Itsas Estazioa).

Nous continuons de l’avant par la promenade de la plage de Gorliz jusqu’à celle appelée Hondartza Ibiltokia et qui, depuis toujours, est pour nous « LA » promenade, celle par laquelle nous descendions et remontions de la plage.

Nous remontons par elle jusqu’au centre-ville de Gorliz en passant devant un parc de jeux pour enfants et devant le vieux restaurant Ondargane, et si nous avons la chance d’y passer à l’heure du déjeuner, notre appétit sera immédiatement réveillé par les arômes de la cuisine du restaurant, réputé pour ses plats maison et ses abondantes rations. Quelques mètres de plus et nous voici enfin dans la rue Itsasbide, principale artère de Gorliz, puis nous arrivons à Ibarreta plaza (Iberrebarri plaza) où une fois de plus, nous bouclons la boucle de ce joli circuit (2h 5 min).

 

Compartir:
© 2021 Gorlizko Udala | La mairie de Gorliz I Info juridiques et confidentialité I Politique de cookies

Ce site utilise ses propres cookies et des cookies tiers pour optimiser votre expérience utilisateur et également pour les tâches d'analyse Web. En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'informations

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar