Itinéraire 4 : Ascension à l’Ermua par les pâturages de la ferme expérimentale de la Députation et de Fano, avec montée préalable au Legorarriburu


 

Itinéraire 4

Itinéraire publié par Pedro Pablo Uriarte ”19 Itinéraires circulaires de randonnée depuis Gorliz”

*Carte de l’itinéraire : Dénivelé*

FICHE DE L’ITINÉRAIRE :

Temps : 2 h (en descendant par le phare)
Dénivelé cumulé : 310 m
Distance : 7,5 km
Difficulté : Facile

 

Il s’agit d’une nouvelle alternative de montée à l’Ermua Mendi en traversant les vastes prairies de la ferme expérimentale de la Députation et en remontant vers le petit, mais pittoresque, sommet du Lehorarriburu qui nous réserve d’impressionnantes vues panoramiques. Nous éviterons toutefois de traverser les prés pour ne pas déranger le bétail, surtout quand les vaches sont avec leurs veaux ou envahissent le sentier.

Pour continuer par cette variante, comme pour les circuits précédents, nous allons jusqu’au poste de secours d’Astondo. Nous poursuivons l’itinéraire expliqué au début par la route du phare et, après avoir passés quatre virages serrés, à gauche, à droite, à gauche et à droite, avant d’arriver à la déviation qui vient du fortin d’Azkorriaga nous voyons sur notre droite une grande clôture avec un passage sur un côté qui sépare l’un des pâturages clôturés de la ferme expérimentale. Nous la franchissons et nous poursuivons par là.

Le chemin dégagé et herbeux, offrant au regard un paysage extraordinaire, remonte doucement jusqu’à une autre clôture, à quelques centaines de mètres que nous devons franchir par sa droite. Nous vous conseillons de ne pas vous aventurer sur ce chemin si des vaches sont présentes, surtout si elles ont mis bas et sont avec leurs veaux.

Après avoir franchi cette nouvelle clôture, le chemin devient plus plat et à quelques dizaines de mètres nous pouvons voir que part sur notre gauche un sentier à demi-caché par la végétation.

Il faut être attentif pour ne pas le manquer. Nous prenons par là et le sentier, en forte montée et presque couvert par la herbe haute, débouche sur le chemin général qui vient du phare. Mais avant d’y accéder, nous gagnerons la petite cime du Legorarriburu ou Lehorharri.

Pour cela, nous ne montons pas complètement au sommet, jusqu’au chemin principal. Quand nous arrivons presque au point culminant, si nous faisons attention, nous verrons comment, entre l’herbe et les fougères, une petite sente se dévie vers la gauche. Elle est difficile à voir, mais elle se devine parce que l’herbe y est plus écrasée.

Tout de suite, le sentier devient plus évident entre les ajoncs. Nous le suivons et après deux ou trois lacets en montée, nous arrivons à un petit sommet avec sa boîte à lettres et sa borne géodésique, comme nous l’avons expliqué, offrant une vue merveilleuse sur la baie de Gorliz. C’est le sommet du Legorrariburu, de 217 m d’altitude.

Derrière la boîte à lettres, le sentier continue, et après avoir dépassé les restes d’un muret de pierre, s’introduit dans une haute fougeraie jusqu’à presque s’y perdre. Il nous faut donc nous laisser guider par notre instinct. Après avoir traversé la haute fougeraie, nous arrivons de nouveau au chemin qui vient du phare. Attention, comme nous l’avons dit, les fougères sont parfois si hautes que le sentier disparaît complètement. Il nous être très attentifs. Logiquement, cette voie change beaucoup si nous la faisons au printemps, avec les très hautes et vertes fougères qui cachent le chemin, ou en été et au début de l’automne, avec la fougeraie sèche et foulée qui dévoile le sentier.

À partir d’ici, nous continuons exactement par le même chemin que pour les circuits précédents. Nous nous dirigeons à droite jusqu’à arriver aux pâturages de Fano et, après les avoir dépassés, nous accédons à la ligne de crête où nous marchons à l’abri des chênes verts avec la mer très en dessous sur notre gauche. En quelques minutes nous arrivons jusqu’au sommet de l’Ermua, de 292 m, qui en dépit de sa faible altitude est le plus haut sommet de toute la ligne de crête.

Le moment est venu de choisir la descente jusqu’à Gorliz par l’une des alternatives dont nous avons parlé pour les circuits précédents :

  • Reprendre le même chemin que celui de l’aller et descendre à jusqu’à Fano, puis au phare et par la route descendre jusqu’à Astondo.
  • Descendre jusqu’aux pâturages de Fano, puis à Urezarantza par la piste bétonnée, à laquelle nous accédons par un sentier qui part du bas des prés de Fano et qui y débouche. D’Urezarantza à Elizalde (centre-ville de Gorliz), nous pouvons aller par la salle multisports.
  • Continuer de l’avant à l’Ermua, dépasser la construction de pierre du sommet et descendre jusqu’au poteau de signalisation, prendre à droite et remonter à Fanobidea (route d’Orabille à Fano) et peu après, au début de la même piste bétonnée précédente, qui nous ramène à Uresarantza. Par la salle multisports nous arrivons à Gorliz.
  • Ou alors, une fois que nous sommes à Fanobidea en descendant de l’Ermua par la construction de pierre, le poteau de signalisation et le chemin qui part à droite, en arrivant au croisement avec la piste bétonnée, choisir de continuer tout droit jusqu’au vieux chemin qui nous laissera à l’Haurtzaindegia et tout de suite sur la route par laquelle nous revenons au centre-ville de Gorliz.
  • Ou encore choisir de descendre à Armintza et de revenir par le tronçon du GR 280, comme au retour à Gorliz de l’itinéraire 3. Ou alors, prendre là l’autobus (Bizkaibus).
Compartir:
© 2021 Gorlizko Udala | La mairie de Gorliz I Info juridiques et confidentialité I Politique de cookies

Ce site utilise ses propres cookies et des cookies tiers pour optimiser votre expérience utilisateur et également pour les tâches d'analyse Web. En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'informations

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar