Itinéraire 7 : Itinéraire circulaire avec ascension à l’Urizarmendi depuis Lemoiz, descente à Armintza et retour par le GR 280, en entrant à Gorliz par Orbeta Bidea


 

Itinéraire 7

Itinéraire publié par Pedro Pablo Uriarte ”19 Itinéraires circulaires de randonnée depuis Gorliz”

Voir la carte de l’itinéraire sur Wikiloc

FICHE DE L’ITINÉRAIRE :

Temps total : 3 h 5 minutes
Distance : 16,28 km
Dénivelé positif cumulé : 505 m
Difficulté : Moyenne, pour sa longueur

 

Cet itinéraire passe plus à l’intérieur de la commune de Lemoiz que celui de Gorliz, mais sans aucun doute, pour son accessibilité et sa proximité il mérite la peine d’être décrit.

C’est un itinéraire intéressant du point de vue paysager et, en outre, non dépourvu d’une certaine exigence physique dans l’ascension à l’Urizarmendi depuis le quartier Urízar de Lemoiz. Les vues en descendant à Armintza sont splendides.

De Gorliz jusqu’au quartier Berreaga nous poursuivons ce qui a été indiqué dans l’itinéraire 3, autrement dit, en partant d’Ibarreta Plaza nous remontons Tribiñu Kalea, nous tournons à Ageo à droite, nous la suivons, nous rejoignons le joli sentier entre chênes verts et nous arrivons au quartier Saratxaga (14 min). De là, à hauteur d’une villa blanche nous prenons à gauche et nous continuons sur le même sentier que nous avons suivi à l’aller et au retour de l’itinéraire précédent jusqu’au bout de la propriété du gîte Larrakoetxea, sur la route Orabille–Andraka. Nous prenons vers Orabille et nous tournons à Berreaga à droite vers Lemoiz, ou plutôt vers le centre de Lemoiz, qui n’est autre que le quartier Urizar. C’est le chemin de retour à Gorliz empruntant une partie du GR 280 dont nous avons parlé dans le circuit précédent, mais pour y préciser quelques détails nous allons le résumer de nouveau.

Bien, nous sommes maintenant dans le secteur appelé Berreaga (30 min) qui, curieusement, forme une sorte d’îlot de Mungia entre les communes de Lemoiz, Gorliz et Plentzia. Nous voyons un panneau de signalisation avec le nom du quartier. Nous continuons à droite en renonçant à partir sur la gauche où nous arriverions à Orabille. Nous marchons sur cette route deux kilomètres environ jusqu’à arriver au centre de Lemoiz. Comme nous pouvons le voir, nous sommes sur le même tronçon que celui de retour à Gorliz du circuit précédent, mais à l’envers.

Quelques centaines de mètres après le croisement où est indiqué “Berreaga”, nous passons devant plusieurs fermes, en laissant tout de suite sur notre gauche un élevage de poulets dont se dégage fréquemment une odeur pestilentielle. J’ignore comment peuvent vivre ici les habitants des fermes proches. De grands chiens derrière la clôture de l’élevage nous avertissent avec leurs aboiements agressifs qu’ils n’aiment pas les visites.

Sur cette route, jolie et solitaire, rares sont les voitures. Après une modeste descente qui laisse des étendues de pâturages à droite et à gauche, nous entrons déjà au centre de Lemoiz (42 min). Ce quartier, comme nous le disions, s’appelle Urizar et c’est là où se trouve la mairie du village. Le chemin que nous suivons débouche entre les murs de deux fermes sur la route générale Armintza-Andraka.

Nous la traversons et nous continuons tout droit. De l’autre côté de la route générale, se dresse un poteau avec les deux marques rouges et blanches du GR 280 (tronçon Armintza–Andraka). Nous nous y dirigeons.

Il s’agit d’une route goudronnée en descente qui passe d’abord entre des fermes et un immeuble avec de caractéristiques balcons de couleur. Nous laissons cet immeuble sur notre droite et nous voyons immédiatement l’ancien et rénové lavoir d’Urizar sous des chênes imposants.

Nous continuons tout droit et, en entrant dans la campagne, nous arrivons immédiatement à un carrefour avec un vieux panneau abîmé qui indique les quartiers auxquels on accède par la route, qui continue tout droit (46 min). Là, et c’est une autre option d’itinéraire, nous pouvons prendre à gauche en direction d’Armintza en marchant toujours sur la route que nous suivons pour effectuer le trajet de retour à Lemoiz auparavant décrit. C’est un tronçon du GR 280. Nous arrivons à Armintza (à environ 2,5 km d’ici) bien avant que si nous faisions l’itinéraire complet avec la montée à l’Urizarmendi, mais ce circuit est le nôtre aujourd’hui et le moment est venu de monter. Allons-y.

À ce carrefour nous prenons tout droit à côté du vieux panneau et, au bout d’environ huit minutes, l’itinéraire que nous suivons, toujours sous les arbres, avec des potagers sur notre droite, rencontre, après avoir traversé un pont, une autre route qui se dirige vers l’Urizarmendi et qui vient de la route générale Armintza–Andraka où tourne l’autobus Bizkaibus qui couvre la route Armintza–Areeta et où se trouve son arrêt.

Nous continuons par cette route vers la gauche. Nous passons devant l’accès à une grande ferme à gauche fermé par une chaîne. À droite nous voyons une construction dont les colonnes en béton rappellent une ancienne trémie de chargement de minerai, flanquée de ce qui pourrait avoir été un four à chaux. Nous poursuivons et tout de suite nous voyons que la route bifurque vers une ferme lointaine. Les vastes pâturages environnants sont peuplés de chevaux et parfois d’ânes.

Mais quant à nous, nous continuons par la route principale qui soudain commence à se redresser considérablement. Nous débouchons immédiatement dans une zone dégagée où a été effectuée récemment une coupe d’eucalyptus. La route continue avec plusieurs raidillons sérieux et s’introduit dans une pinède.

Nous arrivons à une zone un peu plus dégagée avec un pylône électrique sur notre gauche et la longue allée coupe-feu sous les lignes électriques. Rapidement, quand la route que nous suivons tourne un peu à droite, nous voyons une piste qui démarre à gauche. Nous l’enfilons en quittant la route. Nous entrons dans un bois mixte dominé par l’eucalyptus et, peu après, quand le chemin s’éclaircit, nous arrivons au sentier qui, d’Armintza et de l’Urizarmendi, arrive jusqu’au quartier Andraka de Lemoiz, dont nous reparlerons plus en détail dans un autre itinéraire.

Nous tournons à gauche pour trouver immédiatement des panneaux de signalisation. L’un d’eux indique le chemin par lequel nous sommes venus. Un autre, également en jaune, signale la direction du Goikomendi et du quartier Eleizalde (Maruri–Jatabe), outre la ligne de défense dite « anglaise » des gudaris (combattants) basques durant la guerre civile espagnole. Deux autres avec balisage GR signalent vers la gauche le chemin que nous suivons (Urizarmendi et Armintza) et le chemin vers Bakio et vers le quartier Eleizalde de Maruri–Jatabe.

Quant à nous, nous dirigeons nos pas vers la gauche en direction de l’Urizarmendi et d’Armintza. Le chemin remonte une longue pente jusqu’à un pylône électrique peint en vert que nous contournons pour, à quelques mètres, atteindre le sommet de l’Urizarmendi, de 294 mètres, avec sa jolie boîte à lettres en forme de maison miniature à toit rouge et une borne géodésique brisée, situé à gauche sous les eucalyptus (1 h 17 min).

De l’Urizarmendi jusqu’à Armintza, nous allons descendre en suivant le balisage rouge et blanc du GR 123 (tour de Biscaye). Il nous faut être attentifs, car plusieurs pistes apparaissent à gauche et à droite. En principe, pas d’erreur possible : après la boîte à lettres de l’Urizarmendi la piste continue à plat. Sur notre droite, nous allons voir (si les eucalyptus récemment plantés nous le permettent) la crique de Basordas et l’énorme structure de ce qui allait être le réacteur de la centrale nucléaire de Lemoiz qui n’a jamais été terminée.

Le large chemin tourne à gauche et descend. Près d’un pylône électrique situé sur notre gauche entre les arbres et, tout près du tournant précédent, le chemin continue de nouveau à droite. L’itinéraire maintenant est évident. Nous continuons à descendre sans nous dévier du chemin principal et au bout d’environ 10 minutes depuis le sommet nous arrivons à un croisement, avec le balisage rouge et blanc. Nous prenons le chemin de droite pour entrer dans le bois d’eucalyptus et descendre sur un chemin argileux et peu commode creusé de rigoles d’eau avec de nombreux tronçons caillouteux et qui, au bout d’un moment, débouche sur une autre piste. De nouveau nous tournons à droite. Quelques minutes plus tard nous arrivons sur deux ou trois secteurs caillouteux et en descente raide qui nous conduisent aux premières maisons d’Armintza.

Impossible maintenant de se perdre. Nous devons suivre la route qui descend, assez pentue, entre les villas pour déboucher sur la route générale Armintza–Bakio à côté de la plage de galets où se déverse le ruisseau Amorraga. Nous traversons le pont et nous entrons dans le centre du village. Nous rencontrons une fontaine où nous rafraîchir, et par une rue vers la gauche, entre des immeubles récents, nous arrivons au parking et au rond-point d’entrée à Armintza (1h 48 min). Si nous continuons tout droit par la route principale, nous arrivons à l’abribus du Bizkaibus.

Signalons que souvent les randonneurs aguerris trouvent trop limité le trajet qui va de Gorliz à l’Urizarmendi par Lemoiz pour redescendre à Armintza et se lancent donc à monter à l’Ermua, soit par l’itinéraire habituel, soit par la variante de l’Etzandarri, pour compléter le circuit en descendant à Gorliz par Fano, le phare et Astondo. Ce circuit est en effet plus long et exigeant puisque nous couronnons deux sommets : Urizarmendi et Ermua.

De toute façon, si être arrivés à Armintza nous suffit et si nous voulons revenir à Gorliz, le Bizkaibus est une excellente option. Mais nous, nous allons terminer l’itinéraire que nous avons préparé, et ceci signifie revenir à Gorliz par le tronçon du GR 280 qui va d’Armintza à la déviation vers Saratxaga et Gorliz, par où nous sommes venus jusqu’à nous dévier pour monter à l’Urizarmendi.

Même si nous avons déjà décrit ce tronçon, nous allons le résumer à nouveau : à côté du parking d’entrée à Armintza se trouve un très joli petit pont sous les arbres. Nous le traversons et immédiatement le sentier vire à droite avec une haie haute bien taillée que nous longeons. Nous avançons entre les potagers et tout de suite nous débouchons sur une route locale qui vient de notre droite depuis la route générale. Nous prenons à gauche et nous continuons sur la route un bon moment en passant devant plusieurs fermes très bien arrangées. Quand, après une ferme, il semble que nous allons déboucher sur la route générale, un sentier soigné, parallèle à elle, part sur notre gauche. Nous l’empruntons et nous franchissons deux ponts en bois. Le sentier du GR 280 est très bien aménagé pour marcher sur tout ce tronçon. Au bout d’un moment de marche dans un joli bois d’arbres autochtones nous arrivons à une route qui, entre prés et potagers, nous rapproche de la bifurcation où nous nous sommes déviés à l’aller pour monter à l’Urizarmendi.

À partir de maintenant, l’itinéraire est exactement le même qu’à l’aller jusqu’avant d’entrer à Gorliz : depuis le croisement vers l’Urizarmendi nous arrivons au centre du village de Lemoiz, c’est-à-dire au quartier Urizar (2h 23 min), nous revenons à Berreaga (2h 38 min) et franchissons les barbelés de Larrakoetxea. Mais toutefois, aujourd’hui au lieu d’entrer à Gorliz par Saratxaga et Ageo Bidea nous allons le faire par le haut, par Orbeta Bidea.

Pour cela, nous prenons le même sentier qu’à l’aller, qui part un peu plus en haut de Larrakoetxea. Quand nous sommes presque arrivés à Saratxaga, le sentier tourne brusquement à gauche, mais nous continuons tout droit par une sente peu visible entourée de broussailles qui à peine laissent voir le chemin. Mais ce tronçon est très court et nous arrivons tout de suite sur les hauteurs de la rue Orbeta Bidea qui, en suivant tout droit une côte prononcée sans du tout nous dévier, nous mène en haut de Tribiñu Kalea. Nous prenons à droite pour arriver tout de suite au rond-point de la route d’Armintza.

Maintenant il ne nous reste plus qu’à descendre par Itsasbide kalea en passant devant l’église. Nous descendons la rue jusqu’à la placette San Pedro. De là à Ibarreta Plaza (Iberrebarri Plaza), il ne nous reste que quelques mètres (3h 05 min).

 

Compartir:
© 2021 Gorlizko Udala | La mairie de Gorliz I Info juridiques et confidentialité I Politique de cookies

Ce site utilise ses propres cookies et des cookies tiers pour optimiser votre expérience utilisateur et également pour les tâches d'analyse Web. En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'informations

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar