LA NUIR DE SAINT JEAN À GORLIZ

À Gorliz, la nuit de Saint Jean est une nuit où les gens du village se réunissent dans une ambiance détendue et, après avoir joui d’un spectacle, ils prennent du chocolat et allument les soi-disant feux de Saint Jean. Selon le type du feu, on saute pour appeler à la bonne chance ou on aime simplement la musique en regardant le feu brûler.


Origine et histoire de la nuit de Saint-Jean

Cette fête est célébrée aujourd’hui dans toute la péninsule et dans un grand nombre de pays de l’hémisphère nord. Son origine se trouve dans une fête païenne où l’on faisait des bûchers pour encourager ainsi le Dieu-Soleil, car à partir de cette nuit, la plus courte de toute l’année, les suivantes seraient plus courtes que celles des saisons précédentes.

Avec l’arrivée et la généralisation du christianisme, les coutumes païennes ont perdu du terrain tandis que les coutumes chrétiennes s’imposaient jusqu’à ce que le paganisme devienne symbolique. Selon l’époque, ces coutumes ont aussi été interdites.

L’une des festivités qui ont été changées ou réinterprétées est celle que nous appelons aujourd’hui la nuit de la Saint-Jean. Selon cette version de la Bible, le soir du 23 juin Saint Jean-Baptiste est né et son père, Zacharie, décide de le célébrer en allumant un feu pour avertir ainsi tout le monde de la naissance de son fils.

Est-ce que c’est la nuit la plus longue de l’année ou le jour le plus court de l’année selon l’hémisphère où tu es ?

Non. Ce thème est lié au solstice d’été qui a lieu le 21 juin, mais l’adéquation de la date au calendrier chrétien a fait que la fête païenne du 21 soit déplacée au 23 ou 24, selon la région.

La météo à Gorliz

DÉCOUVRIR GORLIZ

DERNIÈRES NOUVELLES

Recevez tous les plans dans votre e-mail